Communiqué Fédéral

Publié le par Ligue des Producteurs Extraordinaires du LR


Communiqué Fédéral Le 7 janvier dernier,

A l’occasion de ses voeux au « monde de la Culture », Nicolas Sarkozy ne s’est comme à l’habitude rien refusé. Pour le Chef de l’Etat « la soif de culture n’a jamais été aussi forte, le besoin de repères, d’évasion, de plaisir aussi. La crise ne fait que l’aiguiser […] l’une des réponses à la crise c’est la culture ».

Pendant que le Président de la République faisait état d’un « bilan très positif »  du ministère de la culture, celui-ci était sérieusement affaibli avec la 1ère phase de la Révision Générale des Politiques Publiques et un budget au mieux en stagnation. Pèle mêle le gouvernement avait tenté de brader les monuments nationaux, à Bercy, Eric Woerth signifiait aux opérateurs de l’Etat qu’il avait convoqués que « l’Etat ne peut pas être le seul à faire des efforts » et que donc l’arsenal de la deuxième phase de la RGPP allait leur être imposé : ainsi les musées (dont Beaubourg) et les théâtres nationaux (dans un premier temps ?) allaient se voir appliquer des mesures aveugles, telles que contrats de performance, non remplacement d’un départ sur 2 à la retraite …

Rien ne définit mieux cette véritable privatisation de la politique publique que le passage de son discours où il exécute les Entretiens de Valois  en une phrase « ces concertations ont été très utiles, il faut maintenant passer à l’acte » pour se répandre sur plusieurs pages sur les propositions démagogiques du Conseil de la création artistique qu’il préside lui-même et qu’anime Marin Karmitz. Tout cela pourrait conduire au fatalisme, mais deux annonces à la fin du discours montrent que nos précédentes mobilisations ont payées : « la totalité du budget de la culture sera dégelée en 2010 » (suppression du gel de 5%, décidé auparavant, sur tous les financements de l’Etat) et « toutes les collectivités territoriales continueront à exercer leurs compétences culturelles. »

C’est pourquoi la Fédération Cgt du Spectacle appelle à poursuivre et amplifier les mobilisations en proposant une semaine d’actions à Paris et en régions du 23 au 30 janvier, en convergence avec la Cgt du Ministère de la Culture, le Syndeac et l’Ufisc.

La charte élaborée l’été dernier en Avignon, confortée par l’Assemblée Générale du 21 septembre au Théâtre de Chaillot, est plus que jamais à l’ordre du jour :
- sur les questions sociales totalement ignorées (bien sûr) par Sarkozy comme la  pérennisation et le développement des emplois artistiques et techniques ou l’expertise des propositions alternatives sur les annexes 8 et 10 de l’assurance chômage ;
- sur la suppression du « Contre Ministère » de Karmitz et par contre la loi d’orientation et de programmation pour la Culture dont la préparation permettrait de débattre sur les questions en suspens telles qu’une  nouvelle étape de décentralisation,  un plan de relance et de développement des emplois, un soutien aux outils de production, l’élargissement des publics… A Paris une AG d’information et de mobilisation aura lieu le lundi 25 janvier à 19H30 au Théâtre de la Colline (15 rue Malte Brun – 75020 Paris – Métro Gambetta). En Languedoc Roussillon
- constitution du C.R.A.C.C. (Comité régional d’action pour la culture et la connaissance en Languedoc Roussillon) Les acteurs culturels de la région Languedoc Roussillon ont décidé de créer un Comité Régional d’Action pour la Culture et la Connaissance.
Ce comité est formé des organisations professionnelles et syndicales, des réseaux et des collectifs qui agissent et travaillent en Languedoc-Roussillon dans le spectacle vivant, la lecture publique, les arts plastiques, les musées, les structures ou associations patrimoniales, le cinéma et l’audiovisuel, le multimédia, l’administration culturelle et la recherche… Ce comité, par la diversité de ses membres, représente l’ensemble des professions de l’art et de la culture : artistes, techniciens, personnels administratifs, agent territoriaux …

Ce comité constate que :
- les secteurs de l’art, de la culture et de la recherche sont en plein essor,
- le public est toujours plus nombreux à fréquenter les théâtres, les opéras, les salles de concerts, les salles de musiques actuelles, les festivals, les spectacles de rue, les cinémas, les musées, les bibliothèques,
- le poids économique que représente la culture est essentiel dans notre pays, c’est un secteur porteur d’avenir qui souvent innove y compris en matière sociale.

Ce comité revendique l’application d’un droit fondamental de la Constitution et de la Charte de l’UNESCO sur la diversité culturelle : l’accès pour tous les citoyens à l’éducation, à l’art, à la culture et à la connaissance ! Mais, aujourd’hui, le comité régional d’action pour la culture et la connaissance en Languedoc-Roussillon affirme qu’il y a urgence !
- Urgence à dénoncer la destruction organisée du service public de l’art, de la culture et de la connaissance !
- Urgence à mettre un frein à la paupérisation et à la précarisation grandissante des artistes, techniciens, personnels de ces secteurs !
- Urgence à interpeller les hommes et femmes politiques, sur la gravité des conséquences qu’entraîneront pour le service public de la culture et de la connaissance, la réforme politique et fiscale des Collectivités Territoriales, qui va porter atteinte à la création artistique, aux projets éducatifs, à l’emploi !
- Urgence à obtenir le respect des droits sociaux, à stopper le démantèlement des régimes spécifiques de l’assurance chômage !
- Urgence à obtenir une loi d’orientation et de programmation pour inscrire la place de l’art, de la culture et de la connaissance dans notre société !
 - Urgence à respecter la liberté d’expression, de recherche et de création !
- Urgence à revendiquer l’application d’un des droits fondamentaux de la Constitution : l’accès pour tous les citoyens à l’éducation, à l’art, à la culture et à la connaissance !

Le Comité Régional d’Action pour la Culture et la Connaissance en Languedoc-Roussillon va rédiger un cahier de doléances et constituer une plateforme revendicative commune à tous ses membres. En associant les publics, il engagera les actions nécessaires pour la faire aboutir.
Dans les jours à venir, ce comité interpellera l’ensemble des élus du Languedoc-Roussillon (locaux et nationaux), le Ministère de la culture, le Ministère de l’Education Nationale, le Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche sur la mise en place d’une véritable concertation et d’une réflexion à long terme pour l’avenir de l’art, de la culture et de la connaissance en Languedoc-Roussillon.

Nous ne manquerons pas de vous tenir informer des réponses - ou non réponses des élus (ou candidats aux élections). Affaire à suivre donc - Assemblées Générales et conférences de presse en perspective… L’heure n’est pas au fatalisme, mobilisons nous ! « Il y a des périodes qui semblent grises et interminables, où l’on a tendance à idéaliser le passé et dans lesquelles on se demande parfois si cela changera un jour. Ce sont ces périodes là qui seules préparent les conditions des moments forts, à condition de ne jamais se laisser rebuter, de ne jamais renoncer, de savoir apprécier chaque pas accompli, chaque succès remporté, même le plus simple ». - Henri Krasucki.

Le CRACC LR est composé des organisations suivantes :
Le SYNDEAC - syndicat national des entreprises artistiques
Le SYNAVI - syndicat national des arts vivants Le SMA - syndicat des musiques actuelles
Le SNSP – syndicat national des scènes publiques
La Fédération des arts de la rue Languedoc-Roussillon La Fédération nationale des acteurs « culture multimédia »
Le CIPAC – fédération des professionnels du secteur de l’art contemporain
Le CRAJEP – comité régional des associations de jeunesse et d’éducation populaire
La COFAC – coordination des fédérations et associations de culture et de communication
La FRANC LR La fédération des radios associatives non commerciales du LR
La FICAM fédération des industries techniques cinéma audiovisuel et multimédia
LAFRIC – la fédération régionale des ingénieurs culturels
REAL – Réalisateurs Expérimentateurs et Auteurs du LR
La LPELR – La ligue des producteurs extraordinaires du LR Le SPI – Syndicat des producteurs indépendants
La CGT Culture L’Union Régionale Fédérale Languedoc Roussillon des syndicats CGT du Spectacle, de l’Audiovisuel, du Cinéma et de l’Action Culturelle
SAM/ONM - Syndicat des Artistes Musiciens de l’Orchestre National de Montpellier,
SAMUN -Syndicat des Artistes Musiciens de Nîmes,
SFA - Syndicat Français des Artistes,
SFR - Syndicat Français des Réalisateurs,
SHAM - Syndicat Héraultais des Artistes Musiciens,
SNAP - Syndicat National des Artistes Plasticiens,
SNEC - Syndicat National de l’Exploitation Cinématographique,
SNRT/France3LR -
Syndicat National des Radios Télévisions/France3LR, SNTR -
Syndicat National des Techniciens et des Réalisateurs,
SYNPTAC - Syndicat des Professionnels du Théâtre et des Activités Culturelles,
USPAOC - Union des Syndicats des Personnels de l’Animation et des Organisations Sociales, Sportives et Culturelles. Sauvons la recherche
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article